La maladie de porcelaine ou "cotton disease"

Aller en bas

La maladie de porcelaine ou "cotton disease"  Empty La maladie de porcelaine ou "cotton disease"

Message par Invité le Ven 3 Mai 2013 - 12:16

Les protozoaires des genres Nosema, Pleistophora, Thelohania et Ameson sont des microsporidies, des parasites responsables de la maladie de porcelaine qui affectent un certain nombre de crustacés décapodes y compris les crevettes naines d'eau douce.

En examinant des échantillons au microscope, des biologistes ont identifié la cause de cette maladie, un parasite capable d'affecter plusieurs espèces de crustacés. Le parasite une fois ingéré, envahit les tissus environnants de l'intestin et le sang, il s'y multiplie jusqu'à détruire et remplacer le tissu musculaire en créant des tâches blanches opaques sous la carapace.

La voie de transmission n'est pas encore entièrement élucidée. il s'agirait de spores avalées par les crustacés, ces spores permettraient l'infestation des hôtes et le développement du parasite. Une fois installé, le parasite sécrète des spores à son tour, spores qui seront évacuées par le tube digestif ou directement ingérées lors de cannibalisme. Les parasites peuvent également être absorbés par les crevettes, c'est d'ailleurs ce qu'il se produit lorsqu'une crevette infestée meurt, les autres la mangent et se retrouvent contaminées sans passer par le stade larvaire = explosion de la maladie dans l'aquarium.

L'infection par le protozoaire provoque la destruction des myofilaments, la perte de la fonction musculaire, puis la mort par asphyxie et anorexie.

La présence des microsporidies peut facilement être reconnaissable dans la phase avancée de la maladie, les fibres musculaires de la queue, puis du corps dans son ensemble, prennent une coloration blanc opaque comme du coton ou dite "laiteuse". On peut parfois apercevoir des nodules blancs ressemblant à des tumeurs sur les branchies ou sur le corps de la crevette.

Ce sont des parasites très présents dans nos aquariums, beaucoup de nos crevettes seraient porteuses asymptomatiques. Le jour où elles décèdent, elles se font alors cannibaliser et le grand nombre de parasites ainsi libérés déclenche une épidémie dévastatrice si l'isolement des individus suspects n'est pas fait dans les plus brefs délais.

Une fois ingéré, soit la crevette meurt rapidement, soit le système immunitaire permet un enkystement des parasites qui restent présent jusqu'à la mort de la crevette. Si le système immunitaire est fragilisé (stress, maladies bactériennes...) le parasite pourra alors se multiplier à nouveau et la maladie se déclenchera.


Le traitement

Je tiens à éclaircir un point qui me semble capital, le traitement par le vert de malachite. Ce conseil vient de nul part, reprise par de nombreux forums, cette idée est sans fondement. Entendons nous bien, je ne parle pas de simplement détruire les spores dans l'aquarium, mais je parle bien du traitement à proprement parler qui consiste donc par définition à éradiquer la maladie DEJA présente chez les crevettes cibles.

Chez l'homme il n'existe aucun traitement pour cette maladie opportuniste qui ne touche que les individus immunodéprimés (ce qui semble aussi être le cas chez nos crevettes). Un antibiotique, l'albendazole, permet de traiter au mieux un type particulier de microsporidiose. il n'y a rien pour nous, alors imaginez bien que pour nos crevettes cela ne risque pas d'arriver demain.

Cependant, un article fait mention d'une aide potentielle dans la transmission apportée par l'ajout de vert de malachite à la dose de 0.0075mg/l (et c'est de là très certainement que vient la confusion de certains). ils ne donnent aucuns chiffres mais ils estiment que le gain serait minime compte tenu du fort taux de mortalité causé par le vert de malachite lui même.

Quoi qu'il en soit, il pourrait être actif sur les spores présents DANS l'aquarium (sol, roches..) et limiterait la transmission aux oeufs lors de l'éclosion, MAIS il ne traitera pas les crevettes déjà malades et ne sera pas actif sur les parasites +++ on ne peut donc pas parler de traitement, mais plutôt de "petit" moyen de prévention de la transmission (et encore, pas franchement efficace).

De toutes façons, le vert de malachite est interdit à la vente en Pharmacie en France pour les particuliers, mais il est présent sous différentes formes dans les produits du commerce comme dans l'Omnipur de Sera.

On veillera tout de même à isoler les survivantes dans un bac hôpital sans sol (pour éviter la colonisation par les spores) en changeant 50% de l'eau par jour. Si après plusieurs jours les mortes sont toujours nombreuses, c'est que l'atteinte est d'origine virale. Dans ce cas précis, les changements d'eau ne feront rien bien au contraire, il faudra attendre que le système immunitaire fasse sont travail, c'est cruel mais c'est ainsi.


Pour faire court, voila un petit résumé :
- Transmission par cannibalisme, coprophagie et/ou ingestion de spores
- Devastateur +++
- Pas de traitement ++++
- Peut être asymptomatique durant des mois, la crevette peut mourir sans jamais
avoir déclaré la maladie
- Tous les habitants du bac peuvent être parasités (poissons, crevettes, escargots...)
- Les parasites ou les spores peuvent rester dans le sol, les roches...
- il semblerait que les adultes soient plus touchés que les juvéniles, plus résistantes



La maladie de porcelaine d'origine virale

Un dernier point et non des moindres concerne la ressemblance des symptômes entre la maladie de porcelaine "classique" due aux parasites, et la maladie de porcelaine "virale".

On peut retrouver les symptômes suivants (dans les deux cas) :
- Blanchiment du corps
- Antennes blanches, cassantes
- Pattes blanchies
- Léthargie
- Anorexie
- Mort rapide en quelques heures ou plus lente en plusieurs jours voire semaines
- Fort taux de contamination


Dans le cas de virus il n'y a pas de traitement non plus, soit la crevette à un système immunitaire assez fort pour se défendre elle même, soit elle meurt. Certaines développeront des résistances et resteront en vie, c'est là la seule façon d'avoir une souche solide, en ne gardant que les survivantes. Les UV peuvent diminuer la charge virale dans l'eau, dans l'hypothèse ou le virus serait présent.


Les moyens de prévention

- Enlever les individus suspects dès que possible
- Retirer tous les les cadavres +++
- Une épuisette par aquarium
- Limiter les transferts
- Bonne filtration
- Bonne aération
- Limiter les causes de stress +++ (surpopulation, mal nutrition, paramètres inadaptés...)
- Nourriture variée (glucides, protéines, vitamines +++, lipides)
- Lors de réfection de bac, désinfecter +++ et laisser sécher quelques jours
- Ne prenez pas de risque en passant le sol au four, si le bac est suspect, on jette tout!

Article tiré de:
http://spacedodo-and-shrimps.blogspot.fr/2013/04/la-maladie-de-porcelaine-ou-cotton.html



Sources :
http://www.em-consulte.com/article/37159/infections-a-microsporidies-isospora-et-sarcocysti
http://umvf.univ-nantes.fr/parasitologie/enseignement/protozooses/site/html/cours.pdf
http://www.aquabase.org/articles/html.php3/vert-malachite=610.html
http://myfwc.com/research/saltwater/health/program-projects-research/shrimp-disease/
http://www.niobioinformatics.in/prawns/Gif/DISEASE/COTTON.HTM
http://info.ices.dk/products/fiche/Disease/2006/Sheet%20no%2028.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum